La kabbale appliquée au tarot
(Quatrième partie)

Sections de l'article
1) Introduction
2) Les trois septenaires
3) Les dix séphires
4) Les caractères hébreux
5) conclusion


Les 22 caractères hébreux
Tel que suggéré par Court de Gébelin, puis développé par Éliphas Lévi au milieu du xıxe siècle, Oswald Wirth précise le rapport entre les arcanes du tarot et les vingt-deux caractères de l’alphabet hebreu : « Le nombre 22 rattache incontestablement les arcanes du tarot aux lettres de l'alphabet sémitique, car ce nombre ne correspond à aucune autre série. Est-ce une raison pour considférer les figures du tarot comme inspirées par la forme des lettresde l'laphabet sacré des kabbalistes ? De quelques rencontres, on ne saurait conclure à une intention appliquée systématiquement. » (Le tarot des imagiers du Moyen Âge, 1927, page 91). Sur cette base, Oswald wirth développe un tableau de correspondances (ci-contre) présentant de gauche à droite le numéro de l'arcane, le dessin du caractère hébreu, s prononciation, sa traduction en français et le phonème correspondant. Ces mises en rellation permettent d'augmenter les interprétations de chaque arcane, en développant par exemple, la symbolique du bœuf associé au Bateleur (1) : le travail, la production, la force, etc. il en va de même pour chaque caracère suivant : Beth (maison), Gimel (chameau), Daleth (porte), Hé (fenêtre), Vau (crochet), Zaïn (Arme), Heth (Haie), Teth (Boue), Jod (Main), Caph (paume), Lamed (aiguillon), Mem (eau), Nun (poisson), Samek (poteau), Ayn (œil), Phé (bouche), Tsadé (javeline), Quof (singe), Resch (tête), Schin (dent) et Tau (croix).

Nous attirons l'attention sur le fait que les traductions ci-contre sont anciennes et qu'il est préférable de se référer un à dictionnaire récent ou au livret d'accompagnement de l'édition artisanale du tarot d'Oswald Wirth.


Oswald wirth - alphabet hébreu de la cabale et tarot
Le tarot et l'alphabet hébraique