Les symboles
du tarot ésotérique d'Oswald Wirth

Un alphabet symbolique
Tel que le suggère Oswald Wirth il est envisageable de créer son propre tarots à partir de symboles très simplifiés : « Ramenés à la sobriété d'idéogrammes, les vingt-deux arcanes peuvent constituer un alphabet symbolique » (Le tarot des imagiers du Moyen Âge, 1927, page 314). C'est à partir des vingt-deux dessins de notre auteur que le tarot ésotérique a été composé.



Le tarot idéographique d'Oswald Wirth
Les vingt-deux idéogrammes
extraits du livre d'Oswald Wirth

Un idéogramme et 4 symboles
Chaque carte présente au centre l'idéogramme principal répondant à l'arcane du tarot (ci-contre, le Bateleur). Comme pour son tarot kabbalistique,  on retrouve dans le cartouches inférieurs le numéro de l'arcane (à gauche, en chiffre arabe) et le caractère de l'alphabet hébreu corresondant (à droite). La nouveauté de ce tarot se situe dans les cartouches supérieurs : le signe du zodiaque associé (à gauche, ci-contre le Taureau) et une planète (à droite, ci-contre Vénus). Ces deux éléments ont été déterminés d'après le quatrième chapitre du Tarot des imagiers du Moyen Âge, page 69 : Le tarot astronomique qu'il introduit par ces mots « Il est impossible de ne pas rapporter à l'astronomie le symbolisme de certains arcanes du tarot ». (Le tarot des imagiers du Moyen Âge, 1927, page 69).

Tarot ésotérique d'Oswald Wirth - La Bateleur
Le Bateleur

Constellations zodiacales
Nombre d'auteur ont proposé des correspondances astrologiques avec le tarot : Etteilla, Aleister Crowley, T. Basilide, Ely Star, Georges Muchery, sans parler des analogies relatives à la kabbale, telles celles décrites dans l'ouvrage kabbalistique, le Sefer Yetsirah. Oswald Wirth, se base sur ses connaissances de la kabbale ainsi que sur la mythologie babylonienne et gréco-latine pour déterminer l'attribution des signes du zodiaque à douze des arcanes du tarots. Afin de ne pas laisser les dix arcanes restant sans attribution astrologique, il choisit dix constellations qu'il associe suivant le même procédé. il en arrive à deux représentations d'un même système : « Ces données et celles qui précèdent sont résumées en deux tableaux. L'un indique simplement pour chaque arcane les constellations correpondantes. L'autre est le schéma d'une carte du ciel composée à l'aide des vingt-deux clefs. » (Le tarot des imagiers du Moyen Âge, 1927, page 75).







Tarot et correspondances astrologiques d'Oswald Wirth

Vingt-deux constellations mises en analogie avec les arcanes du tarot

Un oracle fidèle à ses idées
Suivant les correspondances décrites par Oswald Wirth, le tarot ésotérique reprend donc les symboles astrologiques des planètes et des signes du zodiaque. Pour les dix constellations supplémentaires, des symboles ont été dessinés suivant les astérismes célestes (ci-contre, l'astérisme d'Hercule en haut à gauche). Quand aux signes planétaires, ils reprennent la symbolique traditionnelles, si ce n'est lorsque deux planètes se rattachent à l'arcane, ce qui produit alors un symbole composé (ci-contre, en haut à droite, associant Jupiter et Mars), tel que le suggère Oswald Wirth par son heptaplanète, figure conciliant les sept planètes de l'astronomie : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, et les deux luminaires Soleil et Lune.

Hepta planète d'Oswald Wirth





Tarot ésotérique d'Oswald Wirth - L'Empereur
L'Empereur