Interpréter les arcanes
du tarot de Besançon

Le tarot connaît quelques variantes au Pape et à la Papesse, qui ont été maintes fois remplacés : par Bacchus et le Capitaine Fracasse, par le Printemps et l'Hiver ou encore par Junon et Jupiter, cette dernière variante portant le nom de tarot de Besançon. On ne compte plus les ouvrages consacrés à l'interprétation des arcanes du tarot de Marseille. Mais dès que l'on se penche sur celui de Besançon, la littérature est moins abondantes. Alors comment interpréter ces deux arcanes dans un tirage ?





Tarot italien de Grimaud - type Besançon
Junon et Jupiter tirés du tarot italien de Grimaud (1890-1930)
Une trouvaille
À l'heure actuelle, nous ne connaissons qu'un seul ouvrage proposant une interprétation du tarot de Besançon : L'art de tirer les cartes par J. Méry. Découvert par Bertrand Saint-Guillain, cet écrit a fait l'objet d'un article publié en février 2011 sur son blog (ou dernièrement ici). La première édition daterait de 1925 et l'ouvrage a été réédité plusieurs fois (1931, 1936, 1938, 1940, 1957). Ce livre a été écrit avant la première édition de l'Ancien tarot de Marseille de Paul Marteau (1930, voir l'article Les origines du tarot de Paul Marteau) et donc alors que Grimaud éditait encore un tarot répondant au nom de tarot italien et qui était en réalité un tarot de type Besançon présentant Junon et Jupiter.


L'art de tirer les cartes par J. Méry

Quelques éditions de l'ouvrage de Méry

D'après Méry
Après une introduction (à l'historicité douteuse) de deux pages, l'auteur consacre 78 pages (115 à 192) qu'il commente de deux textes chacune et illustre d'une image de la carte. Pour Junon, par exemple, on apprend que « Cette carte représente la consultante et indique qu'il faut garder le silence sur ses desseins, afin de ne point les livrer à la contradiction des hommes. Prudence qu'il faut apporter dans tous ses actes ».  Le texte est entre-coupé par l'image de la carte qui comprend elle-même en légende « La déesse Junon dont l’image, par son geste, nous montre le ciel et la terre, signifie que les mystères de la vie ne se révèlent que par l’Esprit. C’est le symbole de la connaissance qui doit guider la volonté ». Jupiter quant à lui présente les deux textes suivant : « Cette carte qui représente le génie des bonnes ou des mauvaises inspirations,  dit : Votre avenir est sous l'influence d'un bon ou d'un mauvais génie. Recueillez-vous dans le silence ou la solitude : une voix intérieure vous parlera : que votre conscience lui réponde. » et en légende :  « Jupiter, Maître des Arcanes, tient dans ses mains les foudres, symboles des vibrations astrales au milieu desquelles se meut la liberté d’action de l’homme. »


Tarot de Besançon : Junon d'après J. Méry

En page 116, Junon est accompagnée de deux textes.

Interprétation mythologique de Junon
Risquons-nous à une autre interprétation. Dans la mythologie, Junon est la protectrice des femmes et symbolise le mariage, en particulier lorsqu’elle est représentée recouverte d’un voile. Le couple Junon-Jupiter n’a jamais été paisible, les querelles furent continuelles et elle eut souvent l’occasion d’être battue ou maltraitée par son époux. Très jalouse de Jupiter, elle persécuta toutes ses concubines ainsi que ses nombreux enfants. Elle alla même jusqu’à conspirer pour le détrôner. Elle lui fit également quelques infidélités et eut des intrigues amoureuses. Dans un tirage, Junon pourrait représenter le mariage du couple et par extension, l’association fusionnelle entre deux personnes (jalousie, mésentente, etc.). Symbole de fécondité, elle évoque la naissance, l’enfantement et la facette maternelle. Par analogie, elle peut aussi révéler un projet débouchant sur une création personnelle à valeur affective. C’est une femme importante, belle ou de pouvoir, parfois de jeunesse et de force vitale. Intérieurement, il peut s’agir de quelqu’un plein d’énergie, qui a des ambitions et se donne les moyens d’y parvenir.
(extrait du livret d'accompagnement du tarot de Besançon)

Tarot de Besançon - Junon

Junon, ramenée au style du tarot de Nicolas Conver : posture figée, forte tête et dessin simplifié (image tirée de l'édition classique)

Jupiter, dieu des Dieux
Par rapprochement avec la mythologie grecque, Zeus (Jupiter) est le maître des dieux. En tant que mari de Junon, il se souci peu d'elle et ne fait preuve d’aucun esprit moral à son égard. Seul importe son pouvoir et son plaisir. Il eut de nombreuses conquêtes amoureuses dont la multiplicité est parfois interprétée comme une preuve de puissance. Dans un tirage, Jupiter symbolise la paternité dans ce qu’elle a de plus caractéristique : l’autorité, la puissance, la force et la supériorité. Il représente aussi le besoin de satisfaire ses envies sans retenue ni prêter attention aux éventuelles conséquences. Une personne. C’est un homme à qui tout réussi et que rien ne semble pouvoir arrêter. Il séduit tout le monde et est admiré par son entourage pour son prestige et sa présence. Mais son égoïsme et son manque de sens moral lui fait perdre des amitiés provoquant alors de nombreuses déceptions. Peu réceptif aux manifestations d’autrui, c’est une personne qui n’en fait qu’à sa tête. La relation avec un jupitérien est donc difficile, et ceux qui y font face se trouvent dans une lutte continuelle dans laquelle ils tentent (et parviennent rarement) à s’imposer.
(extrait du livret d'accompagnement du tarot de Besançon)

Tarot de Besançon - Jupiter

Jupiter ramené au style du tarot de Nicolas Conver : posture figée, forte tête et dessin simplifié (image tirée de l'édition classique)

Une anecdote en guise de conclusion
Après avoir lu l'article de Bertrand Saint-Guillain, je me suis procuré un exemplaire de l'ouvrage de J. Méry. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, je trouvais à la page de Jupiter trois petits bouts de carton, dont l'un sur lequel avait été encré l'image de Jupiter dans un style s'approchant de la version que j'en avais faite pour mon tarot de Besançon. Je ne pouvais évidemment pas m'empêcher d'y voir là un signe. Mais d'un point de vue plus terre à terre, cela me faisait aussi penser qu'il doit y avoir les vingt-et-une autre cartes dessinées de la même main quelque part et que, d'une manière bien plus générale, il y avait un peu partout sur la planète encore mille vestiges tarologiques à découvrir…


Une carte surprise avec le livre de J. Méry : Jupiter

Surprise à l'intérieur du livre, une petite carte de Jupiter encrée à la plume