Le tarot de Besançon
Participez à la création de l'enveloppe

Note : Cet article figure ici pour des raisons historiques, il n'est désormais plus possible de voter. Mais vous pouvez encore consulter ces pages pour le plaisir de découvrir le « making-of ».

La mise en couleur du tarot de Nicolas Rolichon, réalisée avec la participation des internautes tarophiles, a été un tel plaisir, que j'ai décidé de relancer cette idée avec le tarot de Besançon pour concevoir son enveloppe.





Un Besançon style Conver
Après avoir restitué le tarot de Marseille de Nicolas Conver, j’ai eu envie d’en proposer une variante, un peu à la manière des deux tarots de Grimaud du tournant du xıxe et du xxe siècle : le tarot italien (1891) et l’Ancien tarot de Marseille (1930). J’ai donc dessiné les deux divinités romaines à partir du tarot italien de Grimaud, en adaptant le style graphique (trames, épaisseur de trait, etc.) pour qu'il s'accorde avec le tarot de Nicolas Conver. Cette première version n'était pas pleinement satisfaisante, car des différences de style subsistaient. J'en ai donc exécuté une seconde qui reprend les particularisme des images du moyen-âge : une tête proportionnellement plus grande, une posture figée, un graphisme moins fouillé. Tout cela afin de mieux intégrer Junon et Jupiter dans le tarot de Nicolas Conver.



Tarot de Nicolas Rolichon Tarot de Nicolas Rolichon
Junon redessinée à partir du tarot italien, puis réinterprétée aux proportions du Conver
Création de l'enveloppe
À présent, les cartes, le livret et la boite sont prêts, mais mes recherches de motifs pour l'enveloppe m'amènent à plusieurs propositions que je vous soumets sous forme de croquis.





Enveloppe  1
Traditionnellement, le blason de Besançon est une aigle qui tient les deux colonnes d'Hercule. La devise de la ville est « Plaise à Dieu ». Cette composition présente donc ces éléments sur un fond de nuages, rappelant les cieux de Junon et Jupiter.


Projet d'enveloppe pour le tarot de Besançon
1) l'aigle et les deux colonnes

Enveloppe  2
Datant du début du XIXe siècle, le tarot de Besançon pourrait avoir adopté la variante du blason impérial de cette période : dans laquelle l'aigle est remplacé par un Lion surmonté d'abeilles, d'une couronne et d'un aigle. Afin de faire référence aux quatre « animaux » du monde, le blason est encadré par le taureau et l'ange.
 

Projet d'enveloppe pour le tarot de Besançon
2 : les quatre animaux du tétramorphe
Enveloppe  3
Toujours faisant référence au Premier Empire, le blason est à présent entouré des deux symboles des divinités romaines : un aigle et un paon dans les nuages. Pour éviter la redondance de l'aigle, celui surmontant le blason est maintenant supprimé.


Projet d'enveloppe pour le tarot de Besançon
3 : les symboles de Junon et Jupiter

Enveloppe  4
Retour au blason originel, mais présenté sous forme de mandorle. Il est cette fois entouré de deux anges, tels qu'on peut les voir à la fontaine de la place Jean Cornet à Besançon et sous lesquels on retrouve la devise en latin : « VTINAM ».


Projet d'enveloppe pour le tarot de Besançon
4 : en référence à la place Jean Cornet

Enveloppe  5
Moins fidèle à la place Jean Cornet, la devise est cette fois présentée sur un ruban et dans les deux langues, en latin et en français : « Plaise à Dieu ». L'aigle a retrouvé ses deux colonnes qu'elle tient fermement de ses serres.


Projet d'enveloppe pour le tarot de Besançon
5 : variante de la précédente, bilingue

À vous de jouer...
À partir de ces dinq variantes, dites-nous laquelle vous préférez et pour quelles raisons en écrivant directement sur ma messagerie ou en participant à ce sondage en postant sur ces forums :


Participez sur le Fabuleux forum du tarot

Participez sur le forum Aeclectic (anglais)

Merci pour votre participation !