Le tarot idéographique
Dessiné par Oswald Wirth et publié pour la première fois dans son Tarot des imagiers du Moyen Âge (1927, page 314), le tarot idéographique n'avait jamais été publié sous forme d'un jeu de cartes. C'est ainsi que j'avais commencé à travailler à une adaptation fidèle aux idées du maître en suivant l'exposé qu'il fait des rapports entre le tarot et les signes du zodiaque, pour finalement publier en 2016 le Tarot ésotérique. Lors de mon travail, j'étais étonné que personne n'ait eut l'idée de reproduire ces vingt-deux idéogrammes. J'ignorais alors qu'un autre jeux de cartes avait pourtant été réalisé à partir de ces dessins. Découvert tout récemment, j'en acquis un exemplaire et, comme un bonheur n'arrive jamais seul, la même semaine je trouvais un tarot idéographique encré à la plume. Je partage ici ces dernières découvertes…

Le tarot idéographique d'Oswald Wirth
Les vingt-deux idéogrammes
d'Oswald Wirth


Tarot ésotérique d'après Oswald Wirth
Une adaptation fidèle :
le tarot ésotérique


Une variante numérologique
Ce jeu de cartes répondant au nom d'Oracle des nombres magiques est une très libre adaptation du tarot idéographique d'Oswald Wirth. En effet, alors que l'on retrouve bien les dessins originaux (ainsi qu'une dizaine d'images supplémentaires), ceux-ci sont associés à d'autres valeurs de 0 à 21, puis on saute certains nombres : 22, 24, 28, 30, 32, 36, 40, 72, 888 et 1000. Ainsi, ce jeu composé de trente-deux cartes de format 6,2 cm × 10 cm propose une utilisation particulièrement numérologique, tel qu'il y est dit : « Dans l'univers tout est nombre, soutenait Pythagore. Toute chose est mesurable, excepté l'infini. Ainsi dans la diverse composition des chiffres se cachent les secrets du passé, du présent et du futur que l'on peut deviner grâce à l'arithmo mancie. Les chiffres sont le langage de la magie et la science, ce sont les mots de la création universelle. Les symboles des numéros ont été utilisés par les confréries hermétiques, par les astrologues, et par les maîtres ésotériques de toutes les civilisations - car les chiffres ont le pouvoir. » Le jeu dessiné par Gina Di Roberto (on regrettera qu'Oswald Wirth ne soit absolument pas mentionné) et édité chez Lo Scarabeo en 2005, est accompagné d'un livret en cinq langues (français, anglais, italien, espagnol et allemand).

Oracle des nombres magiques - ésotérique moderne et modifié
Quelques arcanes de
l'Oracle des nombres magiques.

Tarot ésotérique d'Oswald Wirth moderne

Un original à l'encre
C'est à quelque jour d'intervalles que je pus acquérir un exemplaire du tarot idéographique d'Oswald Wirth encré à la plume sur des carters épaisses de beau format (8 cm × 11 cm). Les idéogrammes fidèlement reproduits sont accompagnés du numéro de l'arcane dans le cartouche supérieur et du nom en bas, tel qu'on les retrouve sur la plupart des tarots. Chaque carte offre ainsi une belle composition équillibrée. Je n'ai pu obtenir aucune information sur les origines de cet exemplaire et il est impossible de le dater, mais on peut rêver qu'il soit d'époque (qui aujourd'hui dessinerait à la plume avec de l'encre sépia et serait assez fou pour se désister aussitôt de sa création ?) L'auteur de ce tarot se reconnaît au portrait qu'Oswald Wirth fait des cartomanciens de son époque : « Il est bon que l'instrument de divination soit aussi personnel que possible, d'où l'attachement des cartomanciennes à des jeux usés ou, mieux encore, à des cartes qu'elles ont elles-même dessinées et bariolées selon leur goût. » (Le Tarot des imagiers du Moyen Âge, 1927, page 314).

Tarot ésotérique d'Oswald Wirth encré sépia
Peint à la plume à l'encre sépia, cette réalisation reprend très fidèlement les dessins idéographiques d'Oswald Wirth

Tarot ésotérique d'Oswald Wirth disposition en cercle