Tirer les cartes avec
le tarot de Nicolas Conver

Les méthodes d'interprétation et de tirage de l'ancien tarot de Marseille ne manquent pas. Mais dès que l'on en cherche une pour celui de Nicolas Conver, cela devient beaucoup plus délicat. Quelques rares ouvrages montrent ce tarot sur leur couverture et encore plus rarement à l'intérieur (voir cet article). Voici donc une méthode pour ceux qui veulent apprendre à interpréter les arcanes du tarot de Nicolas Conver par eux-mêmes.






Initiation
Si vous n'êtes pas déjà familiarisé avec le tarot de Marseille, je vous invite à vous procurer un petit ouvrage d'initiation aux vingt-deux arcanes majeurs, tels que ceux basés sur le tarot de Grimaud et que l'on trouve massivement depuis les années 1970. Je n'aime mieux pas en citer un en particulier, car chacun apporte des idées intéressantes, bien que parfois très personnelles. En général, gardez vos distances avec les introductions historiques qui sont souvent fantaisiste (origines égyptiennes, etc.) Après vous être initié au tarot de Marseille en général, il vous faut à présent vous adapter au tarot de Nicolas Conver en particulier. En comparaison avec le tarot de Grimaud, vous devrez donc faire quelques ajustements à deux niveaux : le dessin et les couleurs…


À partir des années 1970, la production d'ouvrage s'accroit démesurément
Quelques ouvrages tarologiques parmi l'énorme choix que l'on trouve sur le marché

Le dessin de Nicolas Conver
Les différences graphiques et symboliques sont peu nombreuses. Concernant les arcanes majeurs, le bateleur est la carte qui a subi le plus de modifications : le personnage tient un objet allongé qui pourrait bien être un fruit, une feuille ou autre chose (plutôt qu'une pièce de monnaie circulaire du Grimaud). Sur sa table se trouvent deux billes (au lieu des deux dés) : La données hasardeuse de cet arcane semble donc être supprimée, sinon atténuée. On peut également observer, sous la main droite du bateleur, peut-être à l'intérieur de son vêtement, deux autres billes cachées. Cela peut être interprété comme une réserve de moyens conservés de côté en cas de besoin. Quatre autres arcanes majeurs présentent de légères différences au niveau du trait : le Pape a les deux mains nues et tatouées chacune d'une croix de malte (au lieu d'une seule main chez Grimaud), à moins que ses gants ne soient roses : il n'y a donc pas de dualité entre les deux mains. L'écusson sur le Chariot, fait mention des initiales VT au lieu de SM (ce qui peut faire l'objet de nombreuses spéculations) et les colliers des deux chevaux portent un médaillon. Le Diable tire la langue, pour renforcer son tempérament lubrique ou pour mieux se moquer de nous. L'ange du Jugement porte un diadème au milieu des cheveux, certains voient dans ce signe une fleur, comme celle de Tempérance.


Comparaison entre les tarots de Grimaud-Marteau et de Nicolas Conver - Le Bateleur
Sur le bateleur, les différences de couleurs sont évidentes, mais en observant attentivement, on s'apperçoit qu'il y a aussi des variations au niveau du dessin.






Comparaison entre les tarots de Grimaud-Marteau et de Nicolas Conver - Le Chariot
En plus des changements majeurs, le chariot a changé les initiales de son écusson et les chevaux du Conver portent une médaille jaune.

Symbolique des couleurs
En plaçant quelques cartes du Grimaud à côté de celles du Conver (sans parler des différentes palettes de mise en couleurs du tarot de Nicolas Conver en deux-cents ans), ce qui saute aux yeux est la douceur de ce dernier : le fond ivoire, le rouge profond et son vert très sombre (voir cet article), lui confèrent un visuel plus tendre. Par ailleurs, une couleur supplémentaire apparaît : le bleu clair. Le Conver présente donc une symbolique basée sur huit couleurs. Là encore, les écoles ne s'accordent par toujours parfaitement, mais on peut toute de même proposer ces association : le blanc à la pureté ; le rose à la vie ; le jaune à l'intelligence ; le rouge à l'action ; le bleu à la réceptivité ; le ciel à l'esprit ; le vert à la réussite et le noir au vide. Vous trouverez un approfondissement de ces associations dans des livres sur le tarot ou mieux, dans un dictionnaire des symboles. 


Comparaison entre les tarots de Grimaud-Marteau et de Nicolas Conver
En haut le Marteau-Grimaud et en bas, le Conver : il y a là matière à réajuster l'interprétation des couleurs.
Quand les couleurs modifient le sens
Toujours en comparaison, la disposition des couleurs est très souvent différente. Des centaines de variations présentes sur l'ensemble du jeu amènent à une interprétation symbolique totalement différente : Le Bateleur a la totalité des cheveux jaunes (alors que la version de Marteau n'a qu'une petite dizaines de mèches bouclées) ; Les cheveux de l'Impératrice blonds nous parlent de la beauté et de la jeunesse de cette femme (au lieu des cheveux blancs d'un ; le bras caché de l'Amoureux est celui de la jeune fille (et non celui de l'amoureux) ; le sol de la Roue de Fortune semble être de l'eau ; les récipients que tient Tempérance ne laisse pas forcément entendre que les deux fluides sont de nature différente (alors qu'ils sont rouge et bleu dans le Marteau) ; l'objet que tient le Diable est clairement une torche enflammée (et non pas une épée) et celle-ci pourrait bien être en train de lui brûler ses propres ailes. Par ailleurs, le sexe du diable est sans équivoque ; Étant bleu clair, l'homme de dos sur le Jugement peut être vu comme un mort qui sort de son cercueil ; Enfin, le Mat porte un collant sous son pantalon (et n'exhibe plus ses fesses) et il se pourrait bien qu'il marche sur des nuages.


Comparaison entre les tarots de Grimaud-Marteau et de Nicolas Conver - Le Diable
À droite, le diable de Conver ne tient pas une épée, mais une torche (qui pourrait bien être en train de lui brûler les ailes).
À vous de jouer ! 
Cette brève mise en comparaison devrait vous permettre de vous initier au plaisir d'interpréter les arcanes du tarot de Nicolas Conver. Vous l'avez compris, l'essentiel réside finalement dans l'observation, discipline que vous pouvez pratiquer le plus simplement du monde. Car les meilleurs maîtres en matière de symbolisme sont toujours votre regard et votre propre sensibilité.


Articles connexes
Des écrits dédiés au tarot de Conver
 Tirer les cartes avec un jeu latin
Arcanes majeurs et les quatre éléments
Une histoire de l'interprétation