Deux oracles inédits
Oswald Wirth a réalisé quelques centaines de dessins pour illustrer ses ouvrages. Moins connus que les tarots dont il est l'auteur, ces dessins surprennent par leur force symbolique : certains d'entre-eux auraient mérité d'être publiés sous forme de jeux de carte et c'est justement ce à quoi nous vous invitons.

   
Concept
En 2016, nous avions conçu un jeu de cartes à partir des symboles idéographique d'Oswald Wirth et nous étions ainsi lancé dans la réalisation de l'oracle ésotérique. À l'occasion du centenaire de ses Signes du zodiaque, et dans le même ordre d'idées, nous sommes partis d'autres séries de dessins zodiacaux du même auteur pour concevoir une planche qui accompagne le coffret du centenaire des Signes du zodiaque. Il dispose de traits en pointillés pour permettre une découpe facile et précise. Une fois contrecollée puis découpée, on obtient un jeu de douze cartes que l'on peut éventuellement mettre en couleur selon sa sensibilité personnelle.
Feuillet pour jeu de cartes astrologique d'Oswald Wirth
Le feuillet zodiacal triangulaire

Un oracle triangulaire
Ces douze dessins, extraits de l'ouvrage Les Signes du zodiaque d'Oswald Wirth combinent astucieusement les symboles zodiacaux avec ceux des quatre éléments et des planètes. Basé sur le motif triangulaire central commun aux douze images, le jeu de cartes obtenus peut se comproter comme un puzzle dont els pièces s'agentent entre elles de diverses manières selon la symbolique que l'on osuhaite privilégier.

Feuillet pour jeu de cartes astrologique d'Oswald Wirth
Exemple de disposition

Compositions par saison
Avec ces douze triangles, nous disposons à la fois d'un jeu de carte oracle que les initiés pourront utiliser selon leur expérience, mais aussi un ensemble de symboles facile à manipuler et que l'on peut disposer sur une table selon diverses manières. Nous en avons expérimenté quelques unes : en Mandala, en suivant un des schéma que propose son auteur, en deux lignes, celle du bas pour le printemps et l'été et celle du haut pour l'automne ou l'hiver (voir en vis-à-vis du paragraphe précédent). Il est aussi possible de disposer ces triangles par sous groupes, comme nous le représentons ci-contre. Dans ces quatre dispositions, chaque groupe couvre les trois mois zodiacaux de chaque saisons. On constate que les formes obtenues sont des trapèzes avec une large base pour les saisons douces ou équinoxiales (Printemps et Automne) et une petite base pour les saisons extrêmes ou solsticiales (Été et Hiver). Par ailleurs, pris par paire, les deux premiers sous groupes (Printemps et Été) forment un hexagone des saisons dites belles, alors que l'hexagone du bas (Automne et Hiver) couvrent celles plus froides. Enfin, on peut aussi combiner ces douze triangles en un cycle représenté dans un parfait carré en les disposant tels qu'on les retrouve sur un des schémas d'Oswald Wirth que nous avons repris en couverture du coffret de l'édition du centenaire des signes du zodiaque. Avec un peu de temps de d'expérience, d'autres combinaisons inspireront les plus créatifs d'entre-nous.

Oracle triangulaire d'Oswald Wirth Printemps
Les trois mois zodiacaux du printemps

Oracle triangulaire d'Oswald Wirth Été
Les trois mois zodiacaux de l'été

Oracle triangulaire d'Oswald Wirth Automne
Les trois mois zodiacaux d'automne

Oracle triangulaire d'Oswald Wirth Hiver
Les trois mois zodiacaux d'hiver

Liens relatifs à cet article