L'Oracle spirite de Mariana
Entretien à propos d'un oracle intuitif


La voyante Mariana nous a légué un oracle intuitif portant son nom, également connu comme le Jeu du spiritisme. Nous avons rencontré un de ses cousins, Pascal Landsheere, qui s'est récemment lancé dans une réédition de l'oracle de Mariana. C'est en toute simplicité, qu'il a très aimablement accepté de répondre à nos questions.


Bonjour Pascal Landsheere. Pourriez-vous, nous dire quel est le lien qui vous unit à Mariana ?
Bonjour, je suis un petit cousin éloigné de Mariana. Mon arrière grand père et la grand-mère de Mariana était frère et sœur. J’ai beaucoup vu Mariana dans les quinze dernières années de sa vie, lorsqu’elle exerçait encore dans son petit local qui lui servait de cabinet de voyance rue Louis Blanc dans le 18e arrondissement à Paris. Elle habitait juste derrière, on traversait une petite courette et son appartement était là.  

Pascal Landsheere
Pascal Landsheere, cousin de Mariana

Mariana est un pseudonyme. D'où Edmonde Wallerand tenait ce surnom ?
Je ne sais pas d’où venait ce surnom. Elle est née Edmonde Wallerand le 13 décembre 1920 à Saint Jean de Losne (et nous a quitté en septembre 1998 à l’age de 78 ans des suites d’un cancer des poumons - elle a fait don de son corps à la médecine). Dans la famille et pour les proches, c’était Michou ! On allait rendre visite à Michou à Paris.



Mis à part l'oracle spirite, quels oracles et tarots Mariana utilisait-elle ?
J’ai toujours connu Mariana avec ses deux jeux de cartes : son Oracle et son jeux de trente-deux cartes ordinaires. Elle se servait de ses jeux pour aller plus loin dans ses flash et visions spontanés.


Comment s'est-elle initiée à la voyance ?
De ce que je sais, son oncle Paul utilisait régulièrement des tarots. À dix ans, Mariana s’est mise à manipuler un jeu de carte en imitant la méthode de son oncle et, sous l’effet d’une mystérieuse inspiration, elle s’est mise à parler et à interpréter les symboles. C'est à vingt ans, à force de prédictions avérées données à son entourage, qu'elle a décidé de se lancer dans l’étude des sciences occultes.

Mariana
Mariana
Avait-elle une bibliothèque ésotérique ?
Effectivement, pour de ce qui est des ouvrages de sa bibliothèque, il y avait beaucoup de livres chez Mariana, mais je n'ai jamais eu l’occasion de les regarder ni de les feuilleter.


Quels souvenirs avez-vous de son personnage ?
Elle avait toujours le sourire ! un sacré bout de femme, une repartie sans faille, elle fumait énormément et jouait au tiercé des sommes astronomiques.


Mariana vous a t-elle déjà tiré les cartes et quels en sont vos souvenirs ?
Bien sur ! Lorsque nous allions la voir, dès qu’elle avait un peu temps, elle nous proposait de nous tirer les cartes à mon épouse et à moi. C’était comme avec ses clients : pas de tabous. Elle ne nous épargnait rien de ses prédictions, si elle voyait de mauvaises choses elle nous le disait et bien entendu elle ne se trompait pas. Les choses se sont souvent déroulées comme elle le prévoyait. Depuis le décès de Mariana, mon épouse Valérie continue d'utiliser régulièrement son jeu pour son propre usage, comme le faisait Mariana pour elle.


Pascal Landsheere, Mariana et une tante
Mariana (à droite) et Pascal Landsheere, accompagnés d'une tante.

Dans quel contexte Mariana a-t-elle créé son jeu ?
Je ne sais pas grand-chose sur l’origine et la création de son jeu. Apparemment il semble effectivement qu’il ait été l’inspiration de plusieurs personnes. On relate un peu partout ce fait. Mariana fréquentait le tout Paris du monde de l'ésotérisme : médiums, magnétiseurs, radiesthésistes… Soucieuse d'apporter sa contribution a certaines expériences de médiumnité en public, elle collaborait également avec la Sfepp (Société française d’études des phénomènes psychiques), dont la salle d’expérimentation se situait à l’époque au 1 rue des Gâtines à Paris. C'était un centre fréquenté par des milliers d’auditeurs pendant plus de soixante ans. C'est lors de l'une des séances que Mariana se décide à créer son propre oracle. Nous sommes au cœur des années 1960. La Sfepp poursuit encore aujourd'hui son activité au 22 rue Paulin Méry dans le xıııe arrondissement parisien. Profondément attachée au jeu de Mlle Lenormand ainsi qu'à son fidèle jeu de trente-deux cartes, Mariana décide à l'époque d'établir l'architecture de son oracle autour de ce nombre de cartes. Les esquisses du jeu s'effectuent sur un coin de table lors de ces longues soirées partagées avec ses amis fidèles. Réalisés au feutre, les dessins d'une naïveté transparente sont le fruit de ses injonctions. À la fin de l'année 1973, l’Oracle Spirite est enfin édité, les amateurs d'arts divinatoires peuvent à leur tour se laisser surprendre par la magie du jeu de Mariana.


Édition originale de l'oracle spirite de Mariana
Édition originale de l'Oracle spirite de Mariana

Combien de temps dura ce processus créatif ?
Une dizaine d’année.


Partageait-elle cette création avec ses proches ?
Non, elle nous a jamais dit de son vivant qu’elle était la créatrice de son jeu.


Ni le livret ni la boite ne mentionne d'éditeur. Comment Mariana avait-elle fait éditer son jeu ?
Je ne sais pas comment ni par quel moyen elle l’a édité, ce que je peux vous dire, c’est qu'à son décès, son fils qui en avait un stock énorme, nous a fait cadeau d’une centaine d'exemplaires pour les vendre en brocante. À l’époque, nous n’avions pas conscience de ce que nous avions entre les mains, il ne m’en reste aujourd’hui que cinq exemplaires neufs.


Édition originale de l'oracle spirite de Mariana - boite

Le boitier du jeu du spiritisme :
sobre et épuré

Début 2017, vous avez réédité l'oracle spirite de Mariana. Pouvez-vous nous raconter cette aventure ?
Il se trouve que mon épouse garde son exemplaire de l'Oracle spirite depuis des années. Toutefois, il commence à être usé et abîmé. Elle m'a donc demandé s'il en restait un quelque part. Je pensais ne plus en avoir, mais en fouinant dans mon garage, j’ai retrouvé les cinq exemplaires qui étaient dans une boites. Ma curiosité m’a fait aller sur le net et j’ai vu combien ce jeu était recherché, non pas pour les collectionneurs mais par des personnes qui voulait se tirer les cartes pour elles-mêmes. Encore aujourd’hui, beaucoup de voyants l’utilisent. J’ai compris que le jeu était difficile à trouver, l’idée m'est alors venu de le rééditer afin que toutes ces personnes puissent à nouveau se procurer cet oracle à un prix raisonnable. Il s'agissait aussi de lui donner une nouvelle vie à la mémoire de Mariana.



Réédition de l'oracle spirite de Mariana
La réédition de l'oracle spirite de Mariana

Comment avez-vous déterminé le procédé de fabrication ?
Ce ne fut pas simple du tout. Comment faire ? J’ai commencé par un scan de très bonne qualité de chaque carte, ensuite j’ai contacté quelques imprimeurs locaux et sur internet, mais personne ne semblait être intéressé par mon petit projet. Alors j’ai décidé de faire tout par mes propres moyens, une grosse imprimante couleur laser, des cartes à jouer avec une face vierge, un logiciel et hop on y va. Beaucoup de rebut et de ratages au début, avant d’arriver à le perfection. Refaire un jeu complet prend trois bonnes heures. Chaque cartes est fabriquée unitairement et demande une préparation d’impression mais je suis fier du résultat, quelques exemplaires ont déjà été vendus sur Ebay.


Réédition de l'oracle spirite de Mariana - Impression
Chaque carte est imprimée unitairement, maintenue pour son passage en imprimante avec un adhésif repositionnable. Un long travail pour un résultat de qualité.

Avez-vous envisagé de faire imprimer par un professionnel ?
J’ai effectivement commencé par les imprimeurs de carte à jouer, mais les quantités minimum sont trop importantes (500 jeux pour démarrer un projet).


Et vous, avez-vous déjà utilisé l'oracle spirite pour votre propre usage ?
Bien-sûr, régulièrement.


Avez-vous déjà utilisé d'autres tarots ou oracles et comment le situeriez-vous par rapport à celui de Mariana ?
Non, je n'ai jamais utilisé d’autres jeux


Il existe deux ouvrages qui sont dédiés à l'oracle spirite. Qu'en pensez-vous ?
Les deux livres ont paru bien après le décès de Mariana, tous les deux en 2007 : L'Oracle Spirite de Mariana par Liliane Quint et Le jeu du Spiritisme de Djami Barri. Le plus complet est celui de Liliane Quint, il explique très bien les associations des numéros sur les cartes.


Deux livres de l'oracle spirite de Mariana (jeu du spiritisme) par Liliane Quint et Djami Barry
Les deux ouvrages dédiés à l'Oracle spirite de Mariana

D'après vous, qu'est-ce qui explique ce succès de cet oracle?
Le graphisme des cartes est épuré et facile à appréhender, on comprend très vite comment l’utiliser et l’interprétation des cartes est intuitif.


Quel avenir souhaiteriez-vous à l'oracle de Mariana ?
J’aimerai lui donner une nouvelle vie, une renaissance, pour que le travail et la mémoire de Mariana ne soient jamais oubliés, même si les quantités rééditées ne seront pas énormes, au moins je jeu continuera de vivre en sa mémoire.

Mariana devant son Oracle spirite jeu du spiritisme
Mariana en 1973, devant son oracle