L'arrondissage des coins



Les jeux de cartes d'aujourd'hui présentent un certain nombre de particularités que n'avaient pas les premiers jeux : surface plastifiée, motif au dos, index en coins de carte, boite de rangement, notice explicative… L'une de ces particularités mérite que l'on se pose quelques questions sur son histoire : comment les coins carrés sont devenus ronds ?


Des coins vifs
Qu'il s'agisse des premiers jeux de cartes (chinois du vııe siècle et moyen-orientaux du xvııe siècle), des tarots vénitiens du xve siècle ou des premiers jeux aux portraits français comme ceux avec lesquels on joue aujourd'hui, tous présentent des coins vifs, dits « carrés » (il s'agit d'un abus de langage, car bien entendu, les cartes n'ont en réalité jamais été carrées, mais rectangulaires). L'origine des coins carrés est simple : les cartes étaient imprimées sur de grands feuillets massicotés pour produire des petits cartons rectangulaires aux coins vifs. Jusqu'au milieu du xıxe siècle, aucun cartier n'avait eu l'idée d'arrondir les angles.

Anciens tarots à coins carrés 
Les premiers jeux de cartes, qu'ils soient à jouer ou divinatoires, avaient des coins carrés

Arrondissons les angles
Grimaud, entreprise créée en 1851, a apporté un certain nombre d'innovations en matière de jeux de cartes. À l'affût des bonnes idées, Baptiste Paul Grimaud découvre un procédé permettant de fabriquer des cartes à coins ronds métallisés, mis au point par Firmin Chapellier et pour lequel il a déposé le brevet. Grimaud signe un contrat avec Chapellier en 1858 pour pouvoir utiliser son procédé. Comprenant l'intérêt de cette innovation, les concurrents ne tardent pas à imiter la géniale innovation : d'une part les cartes sont plus agréable à tenir en main (car les coins ronds glissent mieux que les coins vifs qui s'accrochent parfois aux doigts) et il est désormais moins facile de tricher aux cartes puisque l'on ne peut plus légèrement écorner les coins pour marquer les cartes fortes d'un jeu.

Les premiers jeux de cartes à coins arrondis
Les coins des jeux de cartes seront désormais arrondis 

Un généralisation progressive…
L'idée est tellement bonne qu'on ne conçoit plus aujourd'hui le jeu de cartes autrement qu'avec des coins ronds : poker, bridge, tarots et oracles : la majorité des jeux de cartes sont désormais arrondis. Toutefois, que quelques rares jeux ne sont pas passés aux coins arrondis. En particulier, certains oracles Grimaud ont maintenu leurs coins carrés jusqu'au milieu du xxe siècle. La raison de ce conservatisme à l'égard de quelques jeux est qu'ils reflètent ainsi l'ancienneté inhérente à la sagesse de la tradition.

Jeux Grimaud du début du XXe siècle à coins carrés
Quelques oracles Grimaud résistent à l'arrondissement des coins jusqu'au milieu du xxe siècle
…Mais pas totale
Aujourd'hui, la quasi totalité des cartes industrielles destinées au jeu sont à coins arrondis (on notera quelques surprenantes exceptions, dont celle des coins carrés des cartes Yugioh). À ce que nous avons pu en juger par nous-même, les tarots modernes n'y font aucune exception et seuls quelques anciens oracles, certainement en souvenir des premiers jeux, s'autorisent encore les coins carrés (oracle Belline) à moins que ce ne soit plus prosaïquement pour faire l'économie de l'arrondissage.

L'oracle Belline et ses coins carrés
Un jeu de carte divinatoire encore façonné avec des coins carrés : l'Oracle Belline
La philosophie de Tarot artisanal
La vocation première de Tarot artisanal est de restituer des jeux de cartes dans l'esprit des originaux. Il est donc naturel que les coins soient carrés conformément à la tradition des tarots du xvıııe siècle, tels celui de Nicolas Conver. Toutefois, un tarot comme que celui d'Oswald Wirth de 1889 méritait de retrouver les coins arrondis que l'éditeur de l'époque n'avait pas hésiter à façonner. La règle que j'applique habituellement est conditionnée par la fidélité de restitution à l'édition originale.

Tarot artisanal à coin carré 
Une cartes artisanale sur papier fort et ici mise en couleurs au pinceau, présente des coins carrées

Arrondissez vos coins
Toutefois, il arrive que l'on me demande une personnalisation : tranches dorées, jeu complet de 78 cartes, création d'une boite… ou coins carrés. Afin de bénéficier des avantages des coins carrés sans trop dénaturer l'esprit des anciens jeux, je réalise alors des coins d'un rayon très faible (4 mm de rayon). Ainsi, mes restitutions conservent un peu de l'esprit des originaux et permettent un léger arrondi qui facilite la manipulation des jeux de cartes.


Le tarot de Nicolas Conver à coins arrondis 
Un exemple de coins arrondis, ici le tarot de Nicolas Conver en édition classique