Quel « taromot » utiliser ?
Depuis le début du xxe siècle, on entend parler de tarologie, mais d'autres termes voisins, plus récemment employés sur le Web ont fait leur apparition : tarophile (et tarophilie) ainsi que taromancien (et taromancie). Une certaine confusion s'installe et l'on ne sait plus dans quelle circonstance employer chacun de ces mots.


Premières apparitions
Aucun de ces mots ne figure chez Wirth (1927), chez Marteau (1949), ni dans la plupart des nombreux ouvrages des années 1970 et 1980. Toutefois, on trouve mention de tarologie en 1933 dans une annonce de voyance (voir ci-contre) ainsi que tarologique dans un numéro de 1929 de la publication L'astrosophie, revue d'astrologie ésotérique et exotérique. La plus ancienne référence que j'ai pu trouver dans un ouvrage est celui de Véronique Lorimier : Cours de tarologie (1994). Ce même mot a récemment atteint certains dictionnaires qui proposent comme variante taromancie auquel ils donnent une définition équivalente à : « divination par les tarots ». Mais comment distinguer la pratique qui consiste à utiliser les tarots pour les collectionner, pour les étudier ou pour les utiliser comme outil de divination. Je vous propose donc quelques définitions, qui bien que n'étant pas unanimement reconnues et adoptées, ouvrent le sujet à quelques et réflexions, voire, à des ajustements.

La semaine à Paris 1933 - une des premières mentions du mot Tarologie
Une des plus ancienne mentions du mot tarologie, ici dans une annonce parue dans la revue la semaine à Paris de 1933.



paul marteau espagnol allemand boite
Les termes tarologues et tarologie ne semblent pas figurer dans les livres avant les années 1970 à 1980

Tarophile
définition proposée : Collectionneur ou passionné de tarots. Le domaine qui regroupe les tarophiles serait alors la tarophilie.
étymologie : phile : du grec φιλεῖν : « aimer »
note : Ce mot n'existe dans aucun dictionnaire, ni (à l'heure ou a été écrit cet article en juin 2014) dans la liste des collections par ordre alphabétique de Wikipédia. On remarque que les collectionneur de jeux de cartes n'y ont pas non plus leur place, bien qu'on les désigne parfois de ludocartophiles).
exemple 1 : Avec plusieurs milliers de tarots dans sa collection, Stuart R. Kaplan est un des plus grand tarophile de la planète.
exemple 2 : La tarophilie commencé à être pratiquée massivement par quelques passionnés, à la fin des années 1970.
Un sens plus ludique : Dans son ancien usage (et très rarement aujourd'hui), le tarophile était un joueur de tarot.



Taromancien, enne
définition : Personne utilisant le ou les tarots comme outil de divination. Cette pratique est la taromancie.
étymologie : mancie : du grec, μαντεία, « divination »
note : Ce terme figure dans quelques dictionnaires. Il s'agit bien étymologiquement d'une mancie (science divinatoire, comme la chiromancie ou l'encromancie) effectuée ici avec un jeu de tarot. Il est intéressant de constater que le mot cartomancien(ne) existe depuis longtemps dans les dictionnaires (ainsi que cartomancie) et désigne une personne qui utilise un jeu de cartes pour faire de la divination. Un taromancien est un cartomancien d'un type particulier puisqu'il se cantonne aux tarots. Pour en revenir à la taromancie, le terme est aujourd'hui vieilli et on lui préfère souvent tarologie. Mais l'étymologie de ce dernier renvoie plus à l'idée d'étude que de voyance (voir plus bas sur cet article).
exemple 1 : Etteilla est un des premiers taromanciens.
exemple 2 : La taromancie n'est pas aussi ancienne que les égyptomanes veulent le faire croire.



Tarosophie
définition : Pratique récente, basée sur une utilisation du tarot (avec une dimension sacrée ou rituelle), en vue de transmettre des messages de sagesse pour atteindre une paix intérieure et un épanouissement.
étymologie : sophia : du grec σοφία, savoir, science, sagesse ; d'où : « sagesse »
note : la tarosophie est très récente et encore peu connue. Il ne s'agit plus ici d'effectuer des prédictions comme avec la taromancie, mais de proposer un outil d'introspection pouvant amener à découvrir l'unité du soi.
exemple 1 : Finalement basée sur des concepts anciens, la tarosophie pourrait bien devenir une voie vers ce que Jung nomme l'individuation.
exemple 2 : Bien que s'étant lui même qualifié de tarologue, Alexandro Jodorowsky semble bien plutôt être un tarosophe.



Tarologue
sens courant : Personne qui utilise les tarots pour faire de la voyance. Selon cette acceptation, le tarologue peut aussi bien être tarosophe que taromancien.
étymologie : logos : du grec λόγος, dont la signification est liée à la notion de « discours ».
exemple 1 : Parmi les plus célèbres tarologues, il convient de mentionner Oswald Wirth, Paul Marteau et Alexando Jodorowsky.
note : Tarologie (ainsi que astrologie) présente la particularité d'avoir un sens différent de ce qu'ils semblent étymologiquement vouloir dire. En effet, biologie, archéologie ou météorologie sont composés du suffixe logie, « utilisé la plupart du temps pour former le nom d’une science ou de l’étude scientifique d’un sujet, mais aussi toute discipline ayant un discours savant » (source Wikitionnaire), et renvoient donc à des sciences positives. Dans cet ordre d'idées, le mot tarologie (ainsi que astrologie) devrait couvrir les domaine scientifiques liés aux tarots (histoire, moyen de production, économie, etc.) et non pas à des notions divinatoires. Ce n'est actuellement pas le cas, et cette incohérence du langage trouve une explication historique qui commence avec l'astrologie : au début de son histoire, c'est-à-dire il y a plus de 6 000 ans, l'astrologie était considérée comme une science qui regroupait à la fois l'étude scientifique des astres et leur interprétation divinatoire : c'étaient les mêmes personnes (les astrologues), qui pratiquaient ces deux disciplines. Bien plus tard, au siècle des lumières, lorsque les scientifiques ont voulu se distinguer des pratiquants de disciplines « peu sérieuses » comme la voyance, pour s'en distinguer, ils ont créé un terme différent : astronome (du grec nome = loi). Il est amusant de constater que la plus ancienne science soit la seule qui n'emploie pas la règle étymologique des toutes les autres. Elle n'est pas tout à fait la seule, puisque la tarologie l'a suivie : au début du xxe siècle, lorsque des voyants se sont intéressés aux tarots, il ont créé le mot tarologie, manifestement en référence aux pouvoirs de l'astrologie.
définition proposée
 : Selon la note ci-dessus, et en raison du manque d'un terme adéquat,  nous pourrions employer tarologue pour une personne qui étudie les tarots sous ses divers aspects : historique, symbolique, etc. Un ou une tarologue s'intéresserait alors à la tarologie. Afin de faire la différence avec le tarologue « voyant » et pour éviter toute ambiguïté, nous pourrions préciser « tarologue, dans son sens étymologique ».
exemple : Étudier les tarots sous tous leurs aspects, tels que nous le faisons à l'instant en lisant cette page, fait de nous des tarologues, soucieux de mieux comprendre le vaste univers des tarots.
encore une réflexion : Une alternative pour parler des scientifique du tarot, et cela en référence aux astronomes du siècle des lumières, serait de parler de taronomes, leur science étant alors la taronomie.



Tarotique
Ce terme n'est pas très utilisé, et pourtant, il semble être l'adjectif le plus évident pour toute chose relative au tarot lui-même en tant qu'objet (et non dans une utilisation particulière telles que celles décrites ci-dessus). On entend aussi parfois tarotique dans le monde des joueurs de tarots.
exemple 1 : Pour décorer les murs du bâtiment, ils ont peint une grande fresque tarotique (c'est-à-dire composée à partir d'images de tarots ou dans un style inspiré).
exemple 2 : Le club des joueurs de cartes a organisé une soirée tarotique.




 


Un dernier mot…
D'autres mots dérivés du tarot se rencontrent sur Internet. Ainsi l'on entend parler de la tarot-sphère (parfois orthographié tarotsphère, sans le tiret) pour désigner la communauté des passionné des tarots. D'autres n'ont pas encore fait leur apparition, mais il arriveront peut-être un jour… tarotisant (qui évoque ou s'inspire du style des tarots), tarotisme (mouvement artistique inspiré des tarots), etc.